Addictions
et
vieillissement

Imprimer Recommander Home


Peut-être vous arrive-t-il comme à beaucoup de personnes, de consommer un verre de vin à table ou une bière de temps en temps. L’alcool peut être un plaisir et rien ne dit qu’en avançant en âge on doive y renoncer. Il faut toutefois savoir que l’organisme se modifie au fil du temps : son pourcentage d’eau diminue avec les années et par conséquent l’alcool absorbé est moins dilué, d’où un effet plus prononcé.
Même si on ne boit pas davantage qu’auparavant, des problèmes peuvent surgir en fonction des circonstances. Mieux vaut être bien informé !

…nos conseils :

Soignez vos hobbies et vos amitiés. Consacrez-vous à des activités enrichissantes et épanouissantes. Vous vous assurez ainsi une bonne base sur laquelle vous appuyer, pour prévenir les problèmes liés à l’alcool.

Limitez-vous aux recommandations pour une consommation à faible risque (cf.
« Trop, c’est combien ? »).

Soyez conscient du fait qu’avec l’âge on devient plus sensible à l’action de l’alcool.

Fixez-vous des journées sans alcool.

En prenant de l’âge, on a moins souvent la sensation de soif. Veillez à boire suffisamment d’eau. L’alcool n’étanche pas la soif, il a au contraire un effet diurétique.

Ne consommez pas d’alcool avant de conduire.

Ne consommez pas d’alcool lorsque vous ne vous sentez pas en forme.

Si vous prenez des médicaments et que vous désirez consommer de l’alcool, renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien-ne.

Toutes les informations destinées aux personnes âgées, sont résumées dans le document « Consommation d'alcool et le vieillissement ».