Addictions
et
vieillissement

Imprimer Recommander Home


La page "Entourage" s'adresse aux membres de la famille, aux amis et à toute autre personne cotoyant une personne âgée ayant des problèmes de consommation avec l'alcool. Des informations ainsi que des aspects à prendre en considération et des possibilités de soutien sont fournis.

Pour beaucoup, l’alcool est consommé avec modération et sans répercussions négatives et c’est un plaisir. Pour la plupart d’entre elles, rien ne dit qu’elles doivent modifier leur manière de consommer. Mais il importe de savoir qu’avec les années, le corps réagit différemment à l'alcool.
Les conséquences d'un abus d'alcool sont souvent dramatiques tant sur le plan physique que psychique. Presque tous les organes peuvent être lésés. Sans compter que cela risque d’amoindrir fortement la qualité de vie et peut conduire certaines personnes âgées à perdre prématurément leur autonomie.  

Lorsque cela se produit, l’entourage se fait du souci  et se demande que faire. Mais il arrive trop souvent, quand une personne d’un certain âge se met à consommer de manière problématique, que les proches minimisent la question : « À son âge, elle/il a bien le droit de boire un verre ! ». Ou bien des proches considèrent que le problème est grave, tandis que la personne concernée le nie.

Bien placés pour déceler très tôt l’apparition d’un problème, les proches ont un rôle important à jouer. Si vous vous faites du souci pour quelqu’un, ne craignez pas d’aborder le sujet de l’alcool !

En cas de problème, il vaut la peine d’agir quelque soit l’âge. Les traitements sont souvent couronnés de succès, tout particulièrement chez celles et ceux qui ont développé tardivement une consommation à risque.