Addictions
et
vieillissement

Imprimer Recommander Home


Des recommandations uniformes destinées aux aînés font actuellement défaut. De très nombreux facteurs influencent la santé lors du vieillissement. Une recommandation individualisée par le médecin ou d’autres professionnels de santé et définie sur la base d’un ensemble d’éléments, notamment les comorbidités et les traitements médicamenteux en cours, semble appropriée. Plusieurs spécialistes plaident en faveur de recommandations équivalentes chez les aînés, indépendamment du sexe (Bühringer et al. 2000; Burger et al. 2000; Lieb et al. 2008; Bloomfield/Soyka 2008; Heuberger 2009; Seitz 2000; Seitz et al. 2008).
 
D’après les études menées aux Etats-Unis et en Angleterre, à âge comparable chez les hommes et les femmes, une consommation journalière de 0 à 2 verres ne présente pas de risque dans la vie quotidienne, ni du point de vue des fonctions cognitives (Lang et al. 2007). Le NIAAA recommande de ne pas dépasser 3 verres standards par jour et 7 verres standards par semaine au delà de 65 ans, indépendamment du sexe. Différentes publications (revues et méta-analyses) rapportent des quantités journalières différenciées selon le sexe : un maximum de 20-24 gr (0.5-0.6 litre de bière ou 0.25-0.3 litre de vin) chez les hommes et de 10-12 gr (soit la moitié) chez les femmes.