Addictions
et
vieillissement

Imprimer Recommander Home


L’organisme des personnes âgées devient plus sensible aux effets de l’alcool, notamment parce qu’il contient moins d’eau. Vous avez peut-être remarqué que l’alcool vous monte à la tête plus rapidement que par le passé. Si tel est le cas, vous devriez en consommer moins ou, selon les circonstances, ne plus en consommer du tout.
 
Mais par contre si vous constatez que vous sentez de moins en moins l’effet de l’alcool, cela pourrait être le signe d’une accoutumance. Le corps peut « s’habituer » à l’alcool à tout âge, ce qui signifie qu’une tolérance se met en place. On entend souvent dire : « Je supporte bien l’alcool ». Il se peut simplement que l’on ressente de moins en moins les effets de l’alcool, ou seulement lorsqu’on en boit de plus en plus. Attention: une accoutumance est l’un des signes possibles de dépendance. 
 
Si vous constatez que vous en consommez de plus en plus, c’est un signal d’alarme. Attention : une accoutumance ne signifie pas que votre vulnérabilité à l’alcool est en baisse ! Le risque que vos organes soient endommagés reste identique et s’élève même au fur et à mesure que vous augmentez les quantités consommées.